Un sourire

23 décembre 2017

La vie de notre communauté, en cette ultime semaine avant Noël, aura été douloureusement marquée par la disparition tragique de Lou Ramirez.

Sur la photo qui est sur le côté de notre église, il est inscrit « ton sourire sera toujours dans nos coeurs ». Oui, son sourire sera toujours dans nos cœurs !

Un sourire, c’est bien plus qu’un mouvement de la bouche et des lèvres. Un sourire se voit aussi dans le regard. Un sourire se voit même lorsqu’on pleure, que l’on est préoccupé, dans l’épreuve ou la souffrance.

Un sourire c’est plus qu’un événement qui ne durerait qu’un instant, parce qu’il laisse une marque non pas simplement dans la mémoire, mais avant tout dans le cœur. Cette marque demeure même lorsque le sourire a disparu des lèvres, lorsque la personne s’éloigne ou disparaît.

Un sourire, c’est un rayonnement, une lumière : celle de l’âme ! Beaucoup ont cherché à trouver, à définir voire à nier l’âme, alors que par un sourire elle apparaît rayonnante, voire éblouissante, dans nos relations et notre quotidien. Un sourire, en silence, proclame le désir d’aimer et d’être aimé, plus fort que tout.

Un sourire, en silence, c’est un cri et un chant de victoire, contre toute blessure, violence, haine, souffrance et même contre la mort. La mort croit être victorieuse parce qu’elle ferme les yeux et la bouche, mais le sourire et le regard demeurent, rayonnants, éclatants.

Un sourire est une force pour celui qui le voit et le regarde, parce qu’il touche son cœur, parce qu’il lui donne avec tendresse et délicatesse, tout l’amour de celui qui le fait.

Un sourire est une fenêtre ouverte dans le ciel, il nous fait entrevoir et comprendre ce que nous espérons et attendons, il nous fait entrevoir et comprendre ce que sont la vie Eternelle et le Paradis, parce que déjà il est éternel, parce que déjà, dans un geste simple, il nous comble.


Abbé Bruno Gerthoux, curé de Robion et des Taillades