Une, sainte, catholique et apostolique

2 septembre 2017

Nous affirmons dans notre profession de foi, que nous croyons en l’Eglise, une, sainte, catholique et apostolique. Prenons le temps de nous arrêter un peu sur chacun de ces qualificatifs, pour en goûter la portée.

L’Eglise est une, malgré les différences, voire les divisions qu’elle a connu dans son histoire. Elle est une à cause de Celui qui la rassemble. L’Eglise est avant tout un groupe de personnes, les baptisés, qui sont rassemblées et unies par le Christ. Elle est une comme un pays, un peuple, une famille. Bien sûr, il peut y avoir des différences, mais l’unité les dépasse et les surmonte. Ainsi que l’affirmait le père Couturier : « Celui qui nous rassemble est plus grand que ce qui nous divise ».

L’Eglise est sainte, alors même qu’elle est constituée de pécheurs. Elle est sainte, parce qu’elle est l’Eglise de Dieu, qui est seul est saint. Il ne s’agit pas d’une qualité morale de chacun de ses membres, mais la réalité de ce qu’elle est de par Celui qui la fait vivre. Elle est sainte de la sainteté même de Dieu, et ses membres, quoique pécheurs, sont appelés à accueillir et à vivre ce don de la sainteté.

L’Eglise est catholique, c’est-à-dire, littéralement, universelle. Même s’il y a des églises différentes, selon l’histoire, les pays, l’organisation, toutes ces églises sont la manifestation de l’Eglise catholique universelle. Sa finalité est de rassembler tous les hommes et femmes sous un seul pasteur, en un seul peuple.

L’Eglise est apostolique, c’est-à-dire qu’elle a été fondée par les apôtres, et sur eux, comme des colonnes, des fondements. C’est sur leur témoignage et à partir de celui-ci que l’Eglise vit et se développe. Ce sont les apôtres qui ont été établis, institués par le Seigneur Jésus, pour être avec lui et les envoyer précher, qui sont les piliers de l’Eglise. Ce qu’ils ont vu, ce qu’ils ont entendu du Verbe de Vie, ils nous l’ont transmis. C’est ce dépôt de la foi que nous recevons, que nous nous approprions et que nous transmettons.

Abbé Bruno Gerthoux, curé de Robion et des Taillades